" Interview de Sandrine PARDI  "


Je vais commencer par le début.  J’ai déjà fait une brève présentation sur qui je suis.

Je vais profiter de cet article pour la compléter  en étant  la plus transparente possible sur le déroulement d’une séance,

de l’accueil en passant par le déroulement du soin soin jusqu’au départ.

 

Il y a une chose qui me fait assez sourire.

Les personnes qui prennent rendez-vous avec moi et qui ne m’ont pas encore vu,

ont souvent une expression de surprise sur leur visage quand je m’approche d’eux pour les accueillir.

Peut-être s’attendent-ils à voir quelqu’un en blouse, habillée « yogi » ou « en harmonie avec la nature ».

Je ne sais pas non plus quelle est l’image qu’ils se font du physique d’une thérapeute énergéticienne.

En fait, je suis quelqu’un qui aime beaucoup rire ;  je suis calme et dynamique à la fois.

Coté tenue vestimentaire, je ne porte que des vêtements dans lesquels je me sens à l’aise (couleurs, froufrous..).

Pourquoi me donnerai-je une image et une attitude qui ne seraient pas mienne?

Donc oui, la première rencontre est toujours une surprise.

 

Ensuite une fois la personne accueillie,

je vais faire en sorte de la mettre la plus à l’aise possible en discutant le plus naturellement possible

de tout et de rien jusqu’à ce que la personne vienne d’elle-même sur les sujets qui la préoccupe.

Certain se confient  de suite,  pour d’autres il faudra plus de temps.

J’attache également une grande importance au fait que je ne veux pas que les personnes se sentent complexées

par leur physique ou par des odeurs corporelles naturelles qui d’un individu à l’autre peuvent  être plus fortes.

Après tout, nous sommes tous faits pareils. Je veux en priorité que les gens oublient le temps d’une séance,

leur corps et tous leurs gènes qui vont avec. Je ne vois pas ce genre de détails et je n’y porte vraiment pas attention.

Mes yeux ne voient que la beauté intérieure et non leur enveloppe charnelle.

Je me permets aussi de poser quelques petites questions sur leur état de santé

ainsi que sur leurs antécédents pour ne pas faire n’importe quoi.

Même si les pratiques énergétiques sont dites « douces »,

elles ne restent pas moins sans contre-indications selon les cas.  

 

En fonction de la corpulence ou de l’handicap,

je ne prendrai pas le risque de faire installer la personne sur la table de massage pour éviter qu’un accident n’arrive.

Je préfère improviser un matelas confortable à même le sol (dans le respect des conditions d’hygiène)

pour poursuivre la séance.  Ensuite, viens le moment de choisir les supports qui seront utilisés pour la séance.

J’en propose une partie (pierres de Lithothérapie,  parfum d’huile de massage)

mais je laisse aussi la personne choisir les pierres pour lesquelles elles ressentent une attirance

ou une odeur pour les huiles de massages.

Il est vraiment très important que la personne se sente en osmose

avec les supports car ils ont une place importante dans le déroulement.

 

 Vient ensuite le moment de prendre place sur la table de massage.

Je tamise les lumières, choisit un support musical en fonction de l’état d’esprit de la personne,

les besoins dont elle m’a fait part et de mon propre ressenti.

Et, je lui demande de fermer les yeux, de faire le vide dans la tête, de se laisser bercer par la musique,

de se concentrer sur les ressentis et de laisser parler les émotions.

Avec mes années d’expérience, j’ai pu acquérir la faculté d’associer mon énergie personnelle à l’énergie Reiki

et celle de la Lithotherapie en y ajoutant beaucoup d’amour.

 

J’aime retransmettre beaucoup d’amour à travers ma pratique.

Comment puis-je donner de l’amour à une personne que je ne connais pas?

Je n’ai pas besoin de passer plusieurs jours ou semaines avec une personne pour décider si je lui donne de l’amour ou pas. Comme je l’ai déjà dit, je ne perçois que la beauté intérieure mais je peux percevoir et ressentir les mal- être,

les angoisses, les souffrances et les émotions du moment. Seul l’amour que l’on donne fait la la qualité du soin.

Quand on choisit de faire un métier pour aider les gens à se sentir mieux,

il faut déjà, et avant toute chose, pouvoir les aimer sans que ce soit quelque chose que l’on choisit,

que l’on s’impose ou pire que l’on fasse semblant.

Je m’interdis aussi de poser un diagnostic ou de prescrire un soin médical car,

je ne suis ni médecin, ni dermatologue, ni psychiatre ou psychologue, ni  kinésithérapeute.

Je ne suis pas non plus esthéticienne ou praticienne de massages « dits » de bien-être.

 

Pendant la séance, la personne va se sentir dans un état de relaxation profonde,

certaines émotions vont ressortir par des soupirs, des larmes, des fous rires, des tremblements,

des sensations de chaud et de froid, une respiration saccadée, des sensations de bouche sèche,

un accroissement de la salivation. Il ne faut pas lutter contre les ressentis et j’encourage la personne à lâcher prise,

à ne pas chercher à contrôler quoi que ce soit. Je suis là, prête à les rassurer, les réconforter,

les accompagner tout le long de la séance. Certains s’endorment et dans ce cas,

je leur laisse le temps pour reprendre leurs esprits à leur rythme.

 

La sortie de la séance se fait dans la sérénité, la douceur.

Je tiens à prolonger le plus possible ce moment. Je leur laisse le temps de se rhabiller,

au besoin je leur propose un verre d’eau, une tisane ou des fruits secs.

Si les personnes en éprouvent le besoin, je les laisse encore parler.

 

Quand la personne s’en va, j’aère mon cabinet, je désinfecte les supports utilisés, change serviettes et draps,

nettoie et recharge mes pierres afin de pouvoir accueillir de façon optimale la personne suivante.

 

Pour les personnes que j’accueille pour  des séances de Lithotherapie, d’acupressing  et de Reiki,

j’impose toujours un premier entretien. La préparation de la séance est aussi primordiale

car tout le monde n’a pas les mêmes besoins (pierres, endroits du corps)

et ces besoins évoluent d’une séance à l’autre ainsi que d’une personne à l’autre.

Je me réserve aussi le droit de refuser de faire un soin énergétique à une personne.

Mais je  laisse aussi la possibilité aux personnes qui consultent  de me tenir informé leurs ressentis les jours suivants.

Je reste disponible dans la limite du raisonnable et ne me substitue jamais aux professionnels de santé.

Je suis juste une oreille disponible qui a le sens de l’empathie et de l’amour des autres.